top of page

Vivre le moment présent

Cette notion revient souvent aussi bien dans les Traditions que dans les propos plus new age. Ca a l'air tellement simple dit comme ça...que ça énerve.

Avant de parler du moment présent, parler du temps. En tant que chronologie, ou linéarité des évènements - il permet à l''être de s'intégrer dans une histoire et de créer du sens. La chronologie amène de la cohérence, et crée pour la conscience un rééquilibrage naturel qu'on pourrait associer à la notion de justice, de guérison ou plus simplement d'espoir.

Le présent douloureux est souvent tolérable parce qu'on envisage son rééquilibrage dans l'avenir:

Aujourd'hui je souffre mais demain j'irais mieux. Aujourdhui c'est injuste mais un jour justice sera faite. L'espoir, la projection dans le futur permet de ne pas devenir fou. Et si l'intensité est trop forte pour la psyché, le corps prend en charge le trop plein, enferme le présent dans une bulle hermétique quelque part dans le corps, et en fera au mieux un souvenir, au pire un traumatisme.

Et si le corps ne prend pas en charge, il est probable que ce soit les addictions qui prennent le relai.

Lacan disait, la réalité, c'est quand on se cogne.

Quand on rentre dans le réel, pour de vrai, on rentre dans un espace où il n'y a plus de justice ni de rééquilibrage possible. On fait face à l'intensité de ce qui est la, tout de suite.

Le moment présent est incohérent et injuste. Dans le présent, il n'y a pas de réparation, la plaie est à vif car la cicatrisation appartient au futur. Le monde est fou car sa cohérence appartient au futur. Seule la chronologie fabrique ou defait du sens, de la justice, de l'apaisement. L'instant présent quand il n'est pas heureux, devient insoutenable de non sens, d'absence de repère et d'insécurité. Dailleurs, les addictions ont comme fondement la fuite du moment présent et de ce qu'il pourrait réveler.de notre vulnérabilité.

Alors; 'rentrer dans le moment présent'

C'est facile à dire et trés séduisant, mais c'est tres difficile car il implique un face à face avec ce qu'on est, notre silence et ce qui le parasite, il est porteur de nos failles et nos mémoires.

Voila pourquoi nettoyer les mémoires et les croyances a tellement d'importance. C'est pourquoi on parle aussi beaucoup de mourir à soi meme. Cela permet de retrouver le chemin d'un espace au centre de soi dépourvu de parasitage, un espace silencieux, sain, un espace où la psyché se sent puissante, intègre, grande, et d'une certaine manière en sécurité. C'est pourquoi j'aime bien parler de place forte. Car même si la réalité vous assiège, quand vous commencez à accéder à ce centre plus facilement, vous pouvez y faire face.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas avoir d'espoir. où rêver le futur. Au contraire, tout cela est à embrasser.

Mais plus on parvient à regarder le présent en face, plus l'avenir peut prendre son envol depuis le point ou vous vous trouvez, plus il est léger, plus vous êtes libre et créateur.

Quand on s'établit dans ce présent, dans ce centre et qu'on le maintient ( le travail d'une vie) le chaos ne cesse pas, mais à l'interieur de nous, progressivement s'élabore un refuge que rien ni personne ne peut altérer.




コメント


bottom of page