top of page

La Maison Dieu - arcane XVI

La Maison Dieu - arcane XVI Depuis que tu es né, tu as construit un espace solide dans le monde, pierre après pierre, croyance après croyance. La tour représente ton édifice intérieur. Au fil du temps, cet espace s'est refermé en toi. Le diable, l'arcane précédente, évoquait cet enfermement. Mais voici le moment où le choc survient. Pas un stress, pas une surcharge ou une agitation. Non. Un choc profond qui ébranle l'intégralité de tes constructions. Tout ce qui n'est pas solide va s'écrouler, comme un vulgaire château de carte. Ça ressemble à la foudre. D'autres y verront la descente de l'Esprit. Alain Badiou le nomme Evenement: “Il bouleverse les lois ordinaires du monde dans lequel il survient”. Tout ce qui est faux va tomber. Et à l'image des personnages, plus on s'est cru au sommet, enfermés dans nos constructions mentales, plus violente sera la chute. Cette carte n'est pas confortable, elle est éclairante. Un théologien canadien, Raphaël Payeur, nous souffle 'Face à la lumière, deviens telle une mariée parée pour la noce'. Il y a une puissance, voire une jouissance cachée dans l'action de s'abandonner à ce qui vient, surtout si c'est un feu sacré. D'ailleurs, semblable à une étreinte, l'énergie dégagée par la rencontre remplit l'espace de potentiels. Libre à toi de faire de cet Evenement un traumatisme ou une illumination. Si tu choisis de garder intact l'édifice de tes mémoires, ce sera l'epreuve. Si tu t'abandonnes, alors tu vivras un avant goût de cette extase céleste qui préfigure le mat. Ne dit on pas: 'Vive les fêlés, car ils laissent passer la lumière'?

C'est le moment de te laisser fêler et embraser.




Comments


bottom of page