top of page

La Force Arcane XI

La Force Arcane XI

La Force surgit au milieu du chemin, quand on a déjà subi les premiers assauts du réel.

Souvenez vous la carte de la roue de la fortune. On passait dans la lessiveuse en recherche de sens. On plongeait dans le grand bain sans savoir nager. Il y avait un indice cependant dissimulé dans l'image : le point fixe, au centre de la roue.

Quand on rencontre la Force, on est à la moitié du chemin (11 sur 22 arcanes).

Imaginons le tarot comme une roue (ROTA) qui déroule depuis le bateleur au nord, alors on retrouve la Force au point cardinal du sud, le point chaud de la création.

Dans les Traditions, le lion est associé au point cardinal sud. Ca tombe bien, notre roue ROTA atteint ici son point midi.

Vous remarquerez que le lion est un symbole inhérent à toutes les traditions, on le retrouve double, à l'entrée de tous les temples, de tous ages et traditions. De Paris au Louvre, jusqu'en Chine, de l'époque romaine à la renaissance, sur les parvis des villes et des bâtiments importants jusqu'au fronton des villes qui ont marqué l'histoire.

Que pourraient protéger ces lions doubles? Probablement l'essence préservée dans un lieu défendu, à savoir le Feu sacré.

ls sont deux à marquer le seuil de la porte. EN effet, pour accéder au Feu Sacré, il importe de trouver le point juste entre le fort et le doux, entre le silence et le bruit. Et quand les 2 lions ne marquent pas l'entrée, ils s'élevent autour d'une colonne nous souffle encore et encore de chercher l'axe.

La Force est ce point de bascule de la roue qui vous montre que sans maitrise du feu intérieur, nous ne pourrons continuer le chemin

Pour évaporer l'eau des émotions qui nous dévient sans cesse de notre axe, pour rectifier le corps, trancher la distorsion du mental: il va falloir apprivoiser ce feu.

Le tarot symbolise la création, mais on peut le voir également comme un modus operandi de la Voie Royale. Le creuset de l'alchimiste : c'est le corps, dans son intégralité, du plus fixe au plus subtil, du plus vil au plus divin. Avec la Force on parle de Maitrise.

Le lion représente ce feu purifiant et transformateur de l'athanor dont on va ajuster l'intensité : assez puissant pour que la transmutation ai lieu, mais maitrisé pour ne pas être dévoré par lui.

Alors comment on dompte ce feu ? On ne le dompte pas. On ne le soumet pas.

On fait corps avec lui pour le laisser révéler sa nature, sans l'attiser ni l'éteindre. On se coule à l'écoute de son rythme, entre rugissement et ronronnement. Dans cette écoute, le Feu révélé est forcément juste.


En résumé si on apprend à moduler le FEU sans faire exploser nos émotions (EAU) notre mental (AIR) et notre enveloppe (TERRE)... Alors on peut devenir F-O-R-T.

Vouloir le faire trop vite nous rendrait fou, nous serions alors tel un feu errant brut et sans direction, le Mat.


Pour conclure avec un dernier regard, comme avec le bateleur à l'entrée de la roue, l'Esprit souffle sur la Force. Bateleur et Force, Nord et Sud, homme et femme coiffés par l'Esprit … Ces deux arcanes révèlent les points cardinaux de la roue par lequel, à la manière d'une planète et de ses pôles, la création trouve son axe. Tiens. Comme par hasard. L'axe sera le propos de la carte suivante: Le Pendu.





Comments


bottom of page